Au delà des rancoeurs

Avancer dans la vie nous permet de belles rencontres. Je fais parti de ceux qui pensent qu’il n’y a pas de hasard, que les rencontres sont provoquées par des circonstances et des intentions. Je fais parti de ceux qui sont convaincus que les gens que nous croisons sur notre chemin sont des êtres chargés d’un message qu’il nous advient de comprendre, d’accueillir et de digérer pour évoluer.

Le temps s’écoule et les individualités créent des groupes, des communautés. Certaines relations deviennent plus profondes et d’autres s’estompent.

Les relations qui s’estompent sont celles qui de prime abord marquent le plus, lorsqu’elles n’existent plus, par leurs absences. La nostalgie prend place et les mots permettent souvent de marquer le temps, de poser les maux et inconsciemment d’avancer. La force de ces relations est alors de nous faire évoluer alors qu’elles n’existent plus.

Le temps s’écoulent. Mais l’effort et l’envie prennent le dessus. D’autres relations se créent et nous poussent sur le chemin. Avancer, continuellement, même lorsque nous avons l’impression d’immobilisme, nous progressons. Si l’évolution n’est pas matérielle (pour ceux qui s’y intéressent) elle est souvent émotionnelle.

Parallèlement, les relations plus profondes nous permettent également d’avancer et de progresser. Lorsque l’interaction dépasse la simple présence sociale, lorsque le groupe prend place et devient une entité indépendante. Chaque individu conserve sa personnalité mais pioche dans la nouvelle entité, en plus de se servir dans les qualités des autres individus, afin de compléter ses besoin pour progresser et aller de l’avant. L’intérêt est simplement d’allier le bonheur social à l’épanouissement personnel. Le principe de Maslow appliqué à un groupe.

Avancer socialement, c’est à la fois faire pousser les autres et se faire progresser. La satisfaction c’est de pouvoir constater et se féliciter de nos progrès, qu’ils soient généraux, personnels ou collectifs. Nous sommes tous liés et si certains pensent ne pas avancer, c’est qu’ils ne constatent probablement pas les efforts et les réactions qu’ils provoquent. Si l’autre avance, alors ils apportent. En apportant ils évoluent également. Transmettre est une forme d’évolution.

Merci à vous qui avez croisé, croisez et croiserez mon chemin. Merci pour ce que vous m’apportez. Merci pour ce que je développe pour vous apporter. Merci pour être vous.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.