Vol petit oiseau

En tant que parent nous avons pour mission de préparer nos enfants au monde extérieur afin qu’ils ne soient pas démunis face à la jungle qui les attend. Le monde n’est pas tendre, même s’il est rempli de bonnes âmes et de personnes bienveillantes, il est aussi peuplé de personnes bien moins agréables, plus opportunistes.

En tant que papa je prépare au mieux mes enfants à devenir des adultes avec le maximum d’atout de leur coté pour affronter le monde en gardant à l’esprit de développer leur cœur. Je reste persuadé que si la tête est un bon élément pour trancher, elle ne fonctionne pas raisonnablement si elle n’est pas en relation avec le cœur. Les sentiments, le feeling, ce sont des éléments clés dans le processus décisionnel.

Mes enfants grandissent et j’aime les voir marche par marche progresser vers l’indépendance ou l’autonomie. S’enrichir au quotidien de leurs expériences de vie et de leurs relations sociales. Avec les difficultés que connaissent les enfants d’aujourd’hui. Concernant mes enfants ces difficultés sont principalement liées à la scolarité et l’intégration dans des groupes. Fort heureusement, si je ne détiens pas toutes les réponses, je m’applique à les aider à avancer et à s’intégrer.

Si j’ai lancé Declic il y a quelques années c’est notamment pour cette raison, permettre à chaque parent de se sentir moins seul dans l’accompagnement de ses enfants, et permettre à chaque professionnel impliqué dans le sujet de se faire connaitre et d’aider / d’accompagner plus d’enfants, plus de familles.

Je ne vois plus la précocité ou tout autre forme d’atypisme comme un frein au développement de l’enfant mais plus comme une opportunité de se développer autrement et d’apporter à notre monde une autre vision, une autre manière de penser. Cette différence sera peut-être source de solutions à des problèmes aujourd’hui non résolus par la pensée conformiste ou habituelle.

Ceci dit, la principale difficulté rencontrée par une personne asperger, qu’elle soit adulte ou enfant, est liée à son intégration sociale. Lorsque l’asperger est enfant, il est face à des habitudes, des actions ou des implicites qui ne sont pas parlant à ses yeux. Soit parce qu’il ne détient pas les clés pour comprendre ces codes, soit parce qu’il les trouve anecdotiques alors même qu’ils sont essentiels. Ces difficultés ne disparaissent pas à l’age adulte. L’adulte asperger lorsqu’il a terminé le parcours du combattant pour faire reconnaître son état (je reviendrai sur le sujet dans un prochain article) n’a pas non plus la totalité des codes sociaux.

Je reste convaincu que la force de l’humanité réside dans sa diversité. Si chacun accueille les différences des autres avec bienveillance et ouverture d’esprit alors nous irons tous vers un monde meilleur.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.